About this blog

10 mai 2010.

 «Mais tu devrais faire un blog, Tonton …».  Confronté aux problèmes de logistique (cartes postales + timbres poste), j’ai finalement cédé aux sirènes de la toile.  C’est un véritable challenge pour les politiquement incorrects de s’aventurer à découvert dans le domaine public.  Je n’ai pas le courage de dresser pour vous la trop longue liste des sujets que je ne peux plus aborder mais je vous promets :

  • De ne plus me plaindre de la carence de nos Elus, puisque nous avons en définitive les hommes politiques que nous méritons.
  • De ne pas vous répéter que les seuls droits que nous ayons acquis c’est de travailler jusqu’à notre dernier souffle.
  • De ne pas vous faire la morale et vous expliquer que la seconde langue des francophones c’est le néerlandais et pas l’anglais (il faudra que je traduise ceci avec doigté pour mes cousins anglo-américains).

Je ne m’attarderai pas non plus sur le fait que les flibustiers de la Finance sont de nouveau partis avec la caisse nous laissant pour seule richesse quelques obligations émises par les Barbares aux marches de l’Empire, en marge de l’Union.  Mon premier professeur de grec doit se retourner dans sa tombe.

Hé oui, bonnes gens, le lac est en feu.  Perdu pour perdu, j’ai donc décidé de prendre les choses avec philosophie et de me réfugier dans le plaisir de partager avec vous, de manière très irrégulière, quelques petites anecdotes d’ici et, surtout, d’ailleurs.  Carpe Diem !

 POST SCRIPTUM

Merci à Harold pour toute l’aide apportée pour démarrer Newdavid.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s